UDAF 38 > Actualités de la Politique Familiale > L’UNAF a participé au lancement du compte personnel d’activité CPA

L’UNAF a participé au lancement du compte personnel d’activité CPA

Compte personnel d'activité

Compte personnel d'activité

L’UNAF, représentée par Myriam Bobbio, Coordonnatrice du pôle « Économie – Consommation et Emploi », a assisté le 12 janvier 2017 à la cité des métiers au lancement du compte personnel d’activité.

Jean Auroux a introduit la matinée. Myriam El Khomri, ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, a dévoilé le dispositif. Clotilde Valter secrétaire d’État chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage et Annick Girardin, ministre de la fonction publique ont complété la présentation. Le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a conclu la matinée en soulignant que le CPA était une « révolution de notre modèle social ». A terme 40 millions de français seront concernés par le CPA, cela doit devenir un point de repère de la société française. « A nous tous de porter le CPA ».

L’objectif du Compte personnel d’activité (CPA) est de donner à chacun, les moyens de construire son parcours professionnel, dans un monde du travail plus changeant et plus incertain. Avec le CPA, chacun pourra désormais accumuler des droits tout au long de sa vie active, des droits qui resteront attachés à sa personne quels que soient ses changements professionnels, et les utiliser au moment où il le souhaite en fonction de ses objectifs et de ses besoins.

Le CPA sera ouvert à tous dès l’âge de 16 ans. À sa création, il regroupe le compte pénibilité (C3P), le compte personnel de formation (CPF) – deux dispositifs déjà existants – et un nouveau compte, le compte engagement citoyen (CEC) qui valorise notamment l’engagement dans des activités bénévoles associatives, dans les réserves (militaires, sanitaires…), la responsabilité de maître d’apprentissage ou l’accomplissement d’un service civique. Tout au long de sa carrière, la personne qui aura accumulé des droits sur ces comptes pourra décider de leur utilisation : formation, accompagnement dans un projet de création d’entreprise, bilan de compétences, passage à temps partiel ou départ anticipé à la retraite pour ceux qui ont occupé des emplois pénibles.

Pour tout savoir : Infographie
Dépliant grand public et Vidéo de présentation du CPA

Chaque titulaire pourra consulter son compte sur le portail numérique, sur ordinateur ou sur mobile. Chacun pourra ainsi voir combien il a de points et envisager de les utiliser librement dans la construction de son parcours professionnel.

Le portail se présente ainsi :

Il a été conçu tout au long de l’année 2016, à travers plusieurs OpenLab, de façon collaborative (Pôle Emploi, personnes en reconversion, développeurs, …), afin de proposer des outils pour avoir de l’information sur ses droits, et comment les exercer (galaxie des métiers, outils pour définir des compétences,…). L’outil a été conçu au plus proche des besoins des usagers, de leurs préoccupations concrètes. Une partie en cours de construction permettra la mise en relation avec des pairs pour bénéficier d’une aide à la recherche d’informations.

En 2016, l’UNAF a contribué au débat sur le CPA en organisant un atelier contributif et transmettant une contribution écrite #DébatCPA – Contribution de l’UNAF). A l’issue de la phase de débat, deux axes ont été renforcés :
- Le droit à la formation pour les personnes peu qualifiées a été renforcé (jeunes sortis du système scolaire sans diplôme, et salariés sans diplôme).
- L’engagement est reconnu et promu par la création d’un compte engagement citoyen.

Pour Jean Auroux, le CPA est une réforme de progrès, il est impossible de nier ses avancées, même si il doit évoluer. « L’avenir n’est pas celui qu’on attend, mais celui que l’on construit ». Il a souligné l’importance de la formation tout au long de la vie dans un monde du travail en changement. Créateur des CHSCT avec ses lois (en 1982), il a salué la prise en compte de la pénibilité dans le CPA. Enfin la reconnaissance de l’engagement bénévole est primordial.

Myriam El Khomri a insisté sur le fait que le CPA donne accès à des droits nouveaux à condition que l’utilisateur s’en saisisse sur son compte. Internet a profondément modifié la recherche d’emploi, il fallait que le CPA et son portail propose des services numériques. Le CPA repose sur 3 piliers :

1. Universalité  : pour tous à partir de 16 ans, salariés du privé, du public, retraité, indépendant ;

2. Justice sociale : Heures de formations supplémentaires pour les jeunes décrocheurs, les personnes peu qualifiées, reconnaissance de l’engagement citoyen, de la pénibilité ;

3. Autonomie  : Fongibilité des droits.

Elle a rappelé qu’il y aurait toujours besoin d’un accompagnement humain, qui sera assuré par le CEP (conseiller en évolution professionnelle), voir le Guide vos droits – Formation professionnelle continue pour aller plus loin.

Annick Girardin, a indiqué que les droits seraient équivalents pour les agents du public et du privé afin de favoriser la mobilité entre les 3 fonctions publiques et avec le privé, mais également la mobilité géographique, et la mobilité fonctionnelle.

Le CPA sera opérationnel pour la Fonction Publique en 2018, la ministre de la fonction publique a souhaité qu’à terme le CET (compte épargne temps) intègre le CPA.

En conclusion, Bernard Cazeneuve, a qualifié le CPA d’outil durable d’émancipation et de promotion sociale pour chaque actif. Il permet un accès simple à un ensemble de droits dont certains sont nouveaux. Ce compte doit permettre de murir son projet professionnel, de le confronter à la réalité, de prévoir et d’évaluer les conséquences d’un nouveau choix professionnel. Pour la 1ère fois, un dispositif de formation s’adresse à l’ensemble des actifs ! Pour lui, cette création place la France en pointe du progrès social, certains pays européens ont déjà demandé la présentation de cet outil.

 

Toute l'actualité

Rencontre avec...

Nicolas Derym

Responsable d'activités Emmaüs Connect Grenoble

Vous êtes responsable de l’antenne grenobloise d’Emmaüs Connect, de quoi s’agit-il ? Emmaüs Connect est une association née en 2013 à Paris (8 antennes en France aujourd’hui), du constat que des personnes en difficultés avaient besoin d’aide pour accéder à …

Lire

Jean-Claude Lejeune et Christiane Guiboud-Ribaud

Représentants Udaf à la Caf de l'Isère

Caisse d’allocations familiales (Caf) COMAFI, CAS… soutenir financièrement les familles et les structures En parallèle de son Conseil d’administration, la Caf de l’Isère anime 5 commissions de travail, dont deux en lien direct avec le soutien aux familles et aux …

Lire